Trophée Incidences Développement Durable

Le développement durable est un « développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ».

Plus concrètement, c’est parvenir à se développer en intégrant harmonieusement quatre dimensions qui sont trop souvent présentées comme antagonistes : l’économie, le social, l’environnement et la bonne gouvernance.

Le développement durable est donc bien plus que la défense de l’environnement : c'est une nouvelle manière de concevoir et de gérer nos projets dans tous les secteurs de la société.

A qui s’adresse le Trophée Incidences du développement durable ?

Tous les porteurs d’initiatives du Brabant wallon qui intègrent au quotidien dans leurs activités les différentes dimensions du développement durable peuvent être candidats.

Nous recherchons des projets dans tous les domaines de la société (économie classique, économie sociale, culture, environnement, social, administration locale, santé, etc.) pourvu qu’ils répondent au mieux aux critères énoncés ici.

Un « réseau de repérage » composé d’une vingtaine de personnalités issues de tous les secteurs d’activités de la province a eu pour mission unique d’identifier des initiatives qui pourraient être de bons candidats.

Les trois critères préalables sont :

L’ancrage des activités en province du Brabant wallon. Le siège social ou, à défaut, un siège important d’activité est situé dans la province.

L’intégration par ses promoteurs dans leurs activités des dimensions économiques, sociales et environnementales. La dimension économique est à prendre au sens large : la capacité à apporter et retirer une plus-value durable dans les échanges de services et de biens. Cette plus-value peut être monétaire, mais elle peut aussi être non monétaire (troc, bénévolat, échanges de savoirs, économie du don, etc.).

Le projet a un minimum de maturité (il a déjà une « histoire à raconter », c’est plus qu’un simple projet, ou une initiative qui débute à peine).

Le jury de sélection prendra également en compte d’autres critères (voir ci-dessous : critères de sélection)

 

Critères de sélection

Aucune sélection ne peut être totalement objective. C'est d'autant plus vrai pour la sélection d'initiatives de développement durable, qui peuvent prendre des formes multiples et variées parfois peu comparables. Les angles d’analyse pris par chacun des membres du jury dépendent très fort de leur parcours personnel, de leur vision de ce qu'est la "durabilité". C'est pourquoi les sélections en matière de développement durable se doivent d'être réalisées par des jurys pluridisciplinaires qui vont devoir croiser leurs regards. Pour les guider dans leur choix qui sera forcément subjectif, nous leur demandons d'examiner une série de critères.

1)        La maturité

L'initiative est en évolution constante, mais son système de fonctionnement "soutenable" est assez mature et a déjà fait ses preuves depuis plusieurs années. Nous ne recherchons donc pas des projets débutants, mais bien des initiatives qui ont déjà acquis des résultats.

2)       La gestion multidimensionnelle

L'initiative arrive à concilier en même temps plusieurs dimensions du développement soutenable. Cette intégration au quotidien est un critère fondamental.

Concrètement, le bilan de son action doit être positif dans les quatre dimensions suivantes :

     L'environnement

L'initiative arrive à réduire son impact négatif sur notre planète (respect de la nature,  gestion dynamique des déchets, limitation des pollutions, utilisation raisonnée de l'espace et des ressources naturelles) ou a un impact positif.

     L'humain

L'initiative a un impact positif sur le bien-être des êtres humains ici et ailleurs (augmentation des compétences, augmentation des moyens de subsistance des plus démunis, amélioration des liens sociaux, santé, solidarité, convivialité, etc.) 

     Le fonctionnement plus démocratique de notre société

L'initiative a un impact sur le fonctionnement plus démocratique de notre société (participation, nouveaux partenariats, cogestion, gestion pacifique des conflits, etc.)

     La gestion économique

L'initiative développe une gestion économique de sa production (biens ou services) qui doit tendre vers un maximum d'autonomie et de transparence (bonne gestion financière des moyens disponibles et clarté des comptes, recherche d'une balance optimale des recettes entre argent public et fonds propres, éventuellement développement de système alternatif à l'argent : échanges, troc, dons, bénévolat...)

3)        Le caractère exemplaire

L'initiative a un potentiel important de communication en matière de développement soutenable.

4)        La portée

La production de biens et/ou de services a une portée importante et touche concrètement beaucoup de monde (un projet familial ou très limité ou marginal dans son impact ou son public cible sera donc moins coté pour ce critère).

5)        L'évaluation
L'initiative a mis en place des systèmes d'évaluation de son impact dans les quatre dimensions précitées (rapport interne ou externe d'évaluation, etc.)

 

Lauréats

A l’issue du concours, 1 lauréat sera désigné

 

Candidatures

Voir onglet ‘Comment concourir

Grâce aux critères rigoureux de sélection et au partenariat avec la Fondation pour les Générations futures, le lauréat de ce Prix sera automatiquement repris à l’échelle nationale comme candidat brabançon wallon de la sélection officielle du Grand Prix des Générations futures.

 

Imprimer E-mail